Dites adieu au plastique

POURQUOI se séparer dU PLASTIQUE?

Depuis le boom du plastique dans les années 70 où on a commencé à ne jurer plus que par ça, le plastique fait parti de notre quotidien. Comptez autour de vous tout ce qui est en plastique. (Et qui pourrait-être d’une autre matière…).

Tout ça alors que 91% du plastique produit n’est pas recyclé !

Arrêter le plastique

ÉLIMINER le plastique permet de préserver notre planète et tous ses habitants.

La pollution planétaire et visuelle

Comme je vous disais plus haut, la grande majorité des plastiques n’est pas recyclée. Certains sont brûlés mais sont du coup très polluants (CO² qui se dégage toussa toussa). D’autres sont enfouis sous terre alors qu’ils mettront entre 100 et 1000 ans à se dégrader. Pendant ce temps ils produiront du méthane, du gaz à effet de serre et j’en passe.

Nombre de plastique sont aussi retrouvés dans la mer ou sur les plages. Qui n’a jamais été dégoûté(e) de tomber entre deux brasses dans la mer sur une briquette ou une bouteille en plastique?
Je vous conseille de visualiser un rapide reportage sur les plages des Caraïbes. On trouve en image l’envers du décor d’une île paradisiaque, où les plages sont inondées de déchets plastiques. C’est ICI, et c’est chouette.

Un danger pour les êtres vivants

Outre le problème de pollution des plages, il y a également un impact sur les animaux marins. Nous avons tous été interpellées par les images de tortues marines nageant avec des pailles en plastique coincées dans leurs narines ou encore par celles des poissons enfermés dans des sacs plastiques errants dans les eaux profondes.

Quand le plastique est jeté dans la nature, il peut donc être ingéré par des animaux ou encore polluer les cours d’eau lorsqu’il se dégrade.

Ça commence à faire beaucoup de choses que l’on ne peut pas ignorer. Et c’est pas terminé !

même pour la santé, oui !

Selon plusieurs études, notamment celle réalisée par le programme national de toxicologie aux États-Unis (National Toxicology Program) il y a maintenant plus de 10 ans, les éléments toxiques qui composent le plastiques migreraient vers les aliments. Tel que le bisphénol A par exemple, l’un des plus dangereux pour la santé: cancers, problèmes d’infertilité, problèmes intestinaux, troubles cardiovasculaires, qualité moindre des spermatozoïdes, etc. Bref, il est toxique pour beaucoup de raisons.

Il est fortement déconseillé de réchauffer sa nourriture au micro-ondes dans des tupperwares en plastique. Selon les chercheurs de l’INRA (Institut national de recherche agronomique de Toulouse), le plastique monté à haute température favoriserait la diffusion de perturbateurs endocriniens. [étude effectuée sur des rates bien évidemment… Gros pouce vers le bas).

POUR FAIRE COURT les perturbateurs endocriniens sont des produits chimiques qui impactent négativement nos hormones et peuvent causer troubles du sommeil, fertilité ou troubles neurologiques.

Alors il existe différents plastiques que l’on peut différencier grâce à un marquage à 7 codes. Il s’agit du petit triangle  que l’on retrouve sur tous nos emballages en plastique. Ce qui change c’est le chiffre indiqué dessus. Les catégories à éviter à tout prix: 1,3,6 et 7.

Catégorie 1: Le PET. C’est le plastique le plus courant: bouteilles d’eau, barquettes, etc. Ils sont cancérigènes.

Catégorie 3: le PVC. Rarement utilisé en alimentaire (Problème de phtalates et bisphénols)

Catégorie 6: Le PS. La vaisselle jetable, les emballages laitiers tels que les yaourts. Aussi cancérigènes. Surtout lorsqu’il est chauffé.

Catégorie 7: Divers.

Les autres sont « moins nocifs », mais tout est relatif évidemment.

La liste n’est pas exhaustive, vous pouvez trouver de nombreux articles plus détaillés sur chacun d’entre-eux si cela vous intéresse. Voici une ou deux sources.

Arrêter le plastique

Je vous l’accorde, certaines alternatives consistent à créer ses propres produits. C’est de l’investissement et un peu de temps. Mais quoi de plus excitant que de troquer ses produits plastiques par des DIY?

Pour vos cosmétiques voici quelques alternatives:

  • Choisissez une brosse à cheveux en bois
  • Utilisez une brosse à dent en bambou, biodégradable ou à tête changeable.
  • Faites votre déodorant maison
  • Idem pour le dentifrice
  • Adoptez les shampoings/déodorants/dentifrices solides
  • Passez au peigne en bois

Pour la maison/la cuisine:

  • Lavez vos sols au vinaigre blanc (vous faites des économies en achetant en grandes quantités, vous en utilisez moins et c’est plus écologique) Par ailleurs, vos bêtes de compagnie vous en remercieront.
  • Faites votre propre lessive, vous pourrez réutiliser votre récipient.
  • Pinces à linge et cintres en bois. C’est plus joli et plus solide !
  • Optez pour les tupperwares en verre.

A l’extérieur:

  • Exit les couverts en plastique. Les couverts dit « normaux » sont un peu plus lourd pendant les pique-niques mais votre poubelle sera plus légère en contre partie.. ou pas.
  • Un tote-bag ou sac en coton remplacera parfaitement vos sacs plastiques pendant les courses. Comme tout, il ne sert à rien d’en avoir en abondance ou on se retrouvera confrontés au problème d’épuisement des ressources en coton..
  • Des sacs en tissus très fins pour mettre vos légumes au supermarché ou encore vos graines en vrac. Dans mon cas, je n’ai pas beaucoup de ces sacs, je prends donc simplement mes légumes sans sac…

Le tout, c’est de trouver tous les ingrédients nécessaires quand il s’agit de popote. Des ingrédients qui ne seront pas vendus dans du plastique. Et là, c’est le drame !

ARRÊTER LE PLASTIQUE

Une autre raison: c’est pas très esthétique. C’est pas le plus important, mais n’empêche que quand c’est sexy on aime plus. C’est la loi du marketing quoi.

Au lieu de craquer sur le marketing plastique, essayons plutôt de craquer sur le marketing inox par exemple ! C’est plus sympa, c’est réutilisable et ça ne pèse pas bien plus lourd. Un des exemples les plus flagrants est celui des boites. On change toujours ce qu’on met dans les boites en plus. En fer elles sont plus solides, toujours légères et plus belles.

Alors oui il est compliqué au début de tout remplacer. Je ne sais pas trop si c’est possible à l’heure actuelle. Mais brosses à cheveux, brosses à dent, déodorants, shampoings, yaourts, etc, ont tous une alternative.

J’ai pris conscience il y a peu qu’il fallait que je réduise ma consommation de plastique. Alors il se peut que vous puissiez voir quelques fois que j’utilise certains objets en plastique. C’est parce que je ne veux pas les jeter. Maintenant que je les ai ça n’aurait pas trop de sens de m’en débarrasser. N’empêche que pour mes nouveaux achats, c’est exit le plastique au maximum! C’est loin d’être toujours facile et je me laisse encore surprendre par des vieilles habitudes. J’achète et après je me dis, eh mince. Bref, ne nous blâmons pas mais faisons un petit effort.

 essayons de consommer responsablement !

3 Comments

  1. Laurie

    Hello Camille,
    Ma nouvelle résolution 2019 ? Encore mieux consommer pour ma famille et surtout pour la planète ! Que va t’on laisser derrière nous ? Pourquoi est-ce si difficile pour le monde de prendre conscience que notre terre souffre et que nous sommes ses bourreaux ? Si jeune et si impliquée, j’aime suivre ton blog qui m’aide à me rappeler les priorités du quotidien !
    La bise

    1. Cami

      Merci pour ton soutient Laurie, je suis ravie de pouvoir être utile 🙂
      Je pense que nous sommes une génération qui s’est habituée à consommer toujours plus, qui s’est habituée à ce luxe et qui n’a peut-être pas envie d’enlever le voile qu’elle a devant les yeux. Accepter la réalité demande un gros effort, car il me semble qu’à partir du moment ou on se rend compte de la gravité de la situation et de nos actions, on ne peut plus faire comme si ce n’était pas vrai.
      Mais je n’ai pas encore perdu tout espoir, je pense sincèrement que ce nous n’en sommes pas à un point de non retour. Et nous sommes beaucoup, chacun à notre petite échelle, à faire nos petits efforts qui je suis sûre finiront par payer !
      Des gros bisous à toi Laurie !

Laisser un commentaire