Katmandou, excursion au cœur de la capitale du Népal

Le périple avant katmandou

Il nous aura fallu 3 jours pour arriver à Katmandou. Pour limiter les frais, nous sommes passées par kiwi.com: départ d’Italie avec escales à Budapest et à Dubaï. Si les photos commencent directement par des têtes toutes pourries du coup, c’est normal. On était déjà fatiguées.

Dubaï ?! Je savais comment été l’aéroport et je me faisais déjà une grande joie d’y aller: pleins de palmiers, centres de massages toussa toussa. Oui sauf qu’à Dubaï il y a 2 aéroports: celui des riches et celui des pauvres. Je vous laisse deviner dans lequel on était. Bref, première petit « expérience », on se fait réveiller par l’imam alors qu’on est en train de dormir par terre dans l’aéroport. Ça plante le décors, j’adore.

 

L’arrivée à Katmandou

Arrivée à Katmandou avec flydubaï, l’aéroport des années 1970 bonjour. Je savais même pas que la moquette au sol était encore autorisée. Plus sérieusement, il n’est pas du tout en tête des aéroports les plus safe du monde, au contraire en fait. Bien sûr, ça nous l’avons appris en plein vol grâce au steward, Ashref.

Bref. Il faut savoir que le Népal a été touché par un séisme en 2015. Katmandou a été extrêmement ravagé et quasiment l’intégralité de Durbar Square, centre historique, a été détruit. Il est maintenant en reconstruction. Nous n’y sommes donc pas allées bien qu’en payant [800Rps], vous contribuez probablement pour les rénovations [je présume…]. 

Je vous propose quelques photos en vrac de Katmandou… Cliquez sur les photos si vous voulez les agrandir.

Coucher de soleil dans les rues de Katmandou
Katmandou street

L'etat des routes de la ville de Katmandou
Routes de Katmandou

Oui si je ne l’avais pas précisé, les routes étant bien démolies par endroits, accrochez vous avez la poussière…

Swayanbunath

Swayanbunath est un temple à l’ouest de Katmandou, aussi appelé « Monkey Temple ». Nous nous y sommes rendues à pied et avons traversé des quartiers d’une immense pauvreté. On pourrait assimiler certains d’entres-eux à des bidonvilles. La propreté n’était vraiment pas souvent au rendez-vous. Je déconseille quand même de s’y promener la nuit tombée.

Après pas mal de temps à marcher, arrivée au temple. Le nom de Monkey Temple prend tout son sens. C’est full of monkey, partout partout ! Le temple est situé en hauteur, il faut monter beaucoup de marches mais ça en vaut le détour. Swayanbunath domine la ville et vous aurez une vue sur tout Katmandou. C’est à la fois un lieu touristique, de pèlerinage et de rencontre entre Népalais. Nous y avons d’ailleurs fait une super rencontre, un jeune garçon appelé Godness qui nous a fait faire le tour du temple, nous racontant l’histoire, etc.

L’entrée au temple est payante, je ne me rappelle plus du prix. Dans tous les cas, quitte à être à Katmandou, allez-y.

Temple Swayanbunath sur les hauteurs de Katmandou
Swayanbunath, Katmandou
Swayanbunath et drapeaux Nepalais
Swayanbunath, Katmandou

Si vous décidez de vous y rendre à pied, voilà quelques petites photos qui vous donneront un aperçu du trajet.

 

Buddha stupa

La Buddha Stupa est un autre temple ou se réunissent les Népalais. Nous y sommes allées un après-midi, à pied bien évidemment. Nous avons marché 6 km depuis le centre où se trouvait notre guest house [je vous en dis plus, plus bas.]. Une fois encore, on se faisait un peu remarquer car nous étions les seules européennes. On s’est également faite aboyer dessus par des chiens dans des petites rues. Rassurant hein.

On a traversé un petit village avec un marché de fruits et légumes « très typique » selon nous.. Vous remarquerez que les gens sont très accueillants, un peu curieux aussi c’est vrai. Peu importe la barrière de la langue, ils essayent tous de vous apprendre ou vous raconter quelque chose. C’est chouette tout simplement.

Plus loin sur la route, des grands centres commerciaux. Au milieu des centres commerciaux? Des bidonvilles. C’est assez révoltant..

Revenons maintenant au temple. Le temple est entouré de murs avec des petits shops, d’ateliers créatifs (dessins, mandalas, etc). Nous tombons en pleine cérémonie. Les pratiquants venus pour prier tournent autour de la Buddha Stupa et il s’en dégage des ondes positives et très fortes. C’est une expérience exceptionnelle.
Vous pouvez faire le tour du temple mais une partie est réservé aux pratiquants qui se recueillent et viennent écouter la prière.

N’hésitez pas à vous enfoncer sous les arches pour dégoter un rooftop où vous pourrez déguster un banana lassi (une boisson du Népal que vous connaissez peut-être: ni plus ni moins du lait avec des bananes mixées).

L’entrée est de 250 roupies par personnes. Encore une fois, il y a une petite entrée où l’on ne vous demande pas de payer. Personnellement nous avons préféré payer car cela nous semblait important. Il faut se le dire, en tant qu’Européennes, nous avons davantage de moyens. Et si payer l’entrée au temple permet de faire vivre de tels endroits, de continuer à permettre l’accès aux touristes à ce lieux de culte, alors on dit oui.

Buddha stupa, rooftop
Buddha stupa, Katmandou
Buddha stupa et drapeaux Nepalais.
Buddha stupa, Katmandou

Noël au Purple haze

Nous sommes parties pour le Népal un certain 19 décembre 2016. Nous avons donc eu l’énorme chance de passer les fêtes de Noël à Katmandou. Bien que loin de notre famille pour qui nous avons eu de grosses pensées, nous avons passé de superbes fêtes.

Nous sommes allées avec des connaissances au Purple Haze pour un concert. Jouait ce soir là le groupe Alabatros, un groupe Népalais apparemment super connu. Ambiance rock un peu, pas du tout mon délire à la base mais je dois l’avouer, c’était parfait.

PS: attention aux personnes un peu insistantes, qui pincent les tétons pendant les concerts par exemple. C’est partout pareil. Pour la petite histoire, on s’est rebellées, évidemment. On a eu les foudres des garçons et l’agréable surprise de se faire soutenir par les Népalaises. Autre info, le purple haze est un lieu où les personnes « UP » du Népal se rendent.

Bref, dans la rue c’est festif et tout le monde nous dit « MerryChristmas » [parce qu’on est blanches évidemment]. C’est quand même très mignon.

 

On termine la soirée dans un petit bar super cosy qu’on n’aurait jamais pensé trouver. Dans une petite rue, en haut d’un immeuble, rien qui ne paraîsse très safe. J’aimerais vous retrouver le nom de ce bar. Je vous le conseil vivement, des petits groupes viennent jouer de la musique et vous pouvez siroter des cidres très sucrés.. Du coup, soyez prudents, mais pas trop. Ça peut valoir le coup.

 

Quelques adresses:

Le Phat Kath

Le Phat Kath a été notre QG. Non loin de notre guest house, c’est très cosy et on y trouve des jeux de société. On y a fait à maintes reprises des parties de backgammon. Le voyage c’est vraiment sympa, c’est aussi changer ses habitudes, sortir de sa zone de confort et faire des choses qu’on ne fait pas chez soi. Mais c’était quand même appréciable d’avoir un lieu ou on se sentait comme à la maison. Vous verrez, on vous reconnait vite et vous faites partie de la famille après quelques soirées passées là-bas! Ouvrez bien les yeux pour le trouver, c’est en hauteur et pas très bien indiqué.

NB: les photos de nuit ne rendent pas terrible mais l’ambiance cosy est bien au rdv. 

 

Friendship hotel – GUEST HOUSE

La guest house est tenue par des frangins supers sympas. Tous jeunes. C’est un peu bruyant quelques fois parce qu’ils traînent avec les copains, mais c’est pas très grave.

Voici l’adresse: Budhanilkantha 44600, Népal

Les chambres sont vraiment pas mal. Elles sont plutôt grandes. Nous avions réservé sur booking ou agoda et nous avions pris une chambre avec salle de bain privative. Évidemment ce n’est pas le grand luxe, il fait froid mais il y a des couvertures adaptées.. Ha et pour la douche? Na ratez pas l’heure.. L’eau chaude marche avec les panneaux solaires.

Thamel

Si vous cherchez un endroit à Katmandou pour faire vos achats avant de partir [épices, encens, et tout le reste], dirigez vous vers le quartier de Thamel et sortez vos plus belles armes de négociation.

 

Restaurants

Déjà il y a notre petit boui boui qu’on adore.

C’est tout près de la guest house, avant de retomber dans la grande rue. Autant vous dire que je ne me rappelle pas du nom, parce que je sais même pas si il y en avait un. Il y a deux petites tables à l’intérieur, que des petites chaises en plastique et vous pouvez y manger pour 210 roupies, pour deux ! Un thupka aux légumes [nouilles + soupe], samoussa végé et un banana lassi en prime. Même quand les restaurants ne payent pas de mine, n’hésitez pas une seconde. Au contraire !

 

Le ARTMANDOU maintenant.

C’est un petit café éco citoyen où l’on peut déguster de bons thés au citron, gingembre et miel. Toujours cosy, toujours mignon. 

 

NEXT ONE Le Buddha bar.

Le buddha bar est un café où l’on peut fumer la chicha et boire du thé [oui encore, on adore]. Nous y avons également bouquiné, mais il fait vite sombre. Un endroit très cosy, vraiment chouette.

 

Le bouiboui de paknajol.

Il ne s’appelle bien évidemment pas le boui boui mais comme d’hab j’oublie les noms. Mais il est dans le quartier de Paknajol… Chowmein, garlic paratha, naan et matar paneer. C’est ce qu’on a mangé là-bas. Et c’était délicieux. Alors n’hésitez pas si vous en trouvez ailleurs. [Ok doigt de la honte sur nous on avait pris un coca…]

 

 

Nous ne sommes pas simplement allées à Katmandou.

Si vous voulez d’autres destinations au Népal, j’écris d’autres articles. Ils arrivent petit à petit par ici.

 

Et après tous nos périples au Népal, nous avons pris l’avion direction l’Indonésie. Avec un transit en Malaisie. On vous laisse sur des photos du départ. Et très vite, des articles bien évidemment.

[NB: 400 roupies le taxi du centre Katmandou à l’aéroport.]

Allez,à plus pour de nouvelles aventures.

 

    1 Comment

    Laisser un commentaire